Tout savoir sur le fonctionnement du dropshipping

CJ dropshipping

Le dropshipping est un modèle de business qui est apparu récemment. Uniquement basé sur la vente en ligne, c’est une activité qui est de plus en plus populaire. Il est également possible de générer d’importants profits lorsque l’on en maîtrise les rouages. Si vous envisagez de devenir dropshippers, voici l’essentiel à savoir à son sujet.

Fonctionnement du dropshipping

Le concept de dropshipping a été développé aux États unis et signifie littéralement expédition directe ou livraison directe en français. Le but est de vendre des articles qui ne sont pas directement disponibles en stock. Le dropshipper sert d’intermédiaire entre le client et le fournisseur après avoir identifié le produit à vendre sur Aliexpress ou CJ dropshipping. Tout simplement, le fonctionnement du dropshipping peut être résumé comme :

  • Le revendeur ou dropshipper sélectionne des articles chez un grossiste qu’il met en vente sur son propre site de dropshipping. Il fixe également ses tarifs et modalités de livraison.
  • Le client passe commande depuis le site et le dropshipper transmet la commande au fournisseur en dropshipping. Le distributeur paie également le prix initial des articles commandés au fournisseur.
  • Le fournisseur en dropshipping qui est le vendeur réel expédie directement les produits au client.

En somme, le rôle du distributeur finit lorsqu’il a payé le montant de la commande au fournisseur, à moins qu’il y ait des retours de marchandises. Le dropshipping est un excellent moyen de vendre de la marchandise sans posséder de stock. Il ne nécessite pas d’espace. Juste un site bien optimisé et des produits à forte valeur ajoutée que les clients recherchent.

dropshipping

De la légalité du dropshipping

La question que de nombreuses personnes se posent est de savoir si ce système est légal. Le dropshipping est avant tout une activité commerciale. C’est une pratique entièrement légale qui fonctionne exactement comme un supermarché en revendant les produits d’autres marques à ces clients. La particularité ici est que tout se passe sur internet. Raison pour laquelle l’activité est fortement encadrée par la loi pour éviter certains abus. 

C’est ainsi que la loi oblige le dropshipper à faire figurer les mentions légales sur le site ainsi que les informations légales sur l’éditeur et sur l’hébergeur.

Il faut toutefois faire attention à certaines pratiques frauduleuses de la part de certains revendeurs. Ces manœuvres ont grandement contribué à ternir l’image du cj dropshipping. Il s’agit de la revente de produits de certaines marques sans autorisation ou la revente d’articles contrefaits. 

En cas de contrefaçon, il est possible que le dropshipper perd sa crédibilité vis-à-vis du client. Dans ce cas, il sera difficile de prouver son honnêteté. Par conséquent, il est important de bien choisir son fournisseur dès le départ et de bien se former avant de se lancer. 

Dropshipping : les prérequis

Le dropshipping est une activité commerciale qui demande d’avoir une vision entrepreneuriale. Le dropshipper doit également aimer le marketing et tout ce qui est lié à cette pratique. En effet, pour réussir dans cette entreprise, il faut avoir une vision à long terme et savoir saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent.  Il faut également être réactif et savoir anticiper sur les besoins des clients. La concurrence est rude et les clients sont volatils. Le dropshipper doit également avoir de solides notions en gestion. S’il n’est pas nécessaire d’être un pro de l’informatique, le minimum est requis pour mettre à jour le catalogue de produits, répondre aux messages et lancer les commandes. Par ailleurs, pour aller loin dans cette activité, il est conseillé de suivre une bonne formation avant de concevoir son site. Plusieurs formations sont disponibles et abordent tous les aspects de la question. 

Pour ce qui est du site de vente, il existe de nombreuses plateformes d’hébergement qui proposent des solutions clés à la main.

Articles recommandés